45 artistes-éditeurs venus de France et d’Europe
(- totofanclub) participent à Rebel Rebel #2 : fanzine art & culture (14-15 octobre 2017) au Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Pour vous, les participants ont imaginé un programme dense et intense avec bien sûr des stands sur mesure, mais aussi des machines improbables, performances, concerts, lancements, signatures, ateliers ouverts à tous, tout au long du week-end.
= = = = =

<=  VIDEO  Clic clic

FANZINE POCHETTES TRANSPARENTES
-Je peux m’installer une demi-journée à une table et faire conjointement : - a) un événement toto et b) la fabrication simultanée  d’un numéro spécial.
Ce jour là  => Numéro individuel pour chaque spectateurs (80 numéros ?) qui serait obtenu par le  pliage d’un protège document transparent A3, afin de contenir réellement (et visible) des objets et des feuilles dessinées glissés au fur et à mesure avec et par le spectateur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Salon REBEL REBEL #2  (Ocobre 2017) , avec un premier sourire sur une jolie et apparente contradiction  (?) : L’association d’un SALON (du livre, de la BD, des indépendants, de la jeune peinture, d’automne, de la voiture, du chocolat …) avec des « REBEL REBEL »  (qui se révoltent, se soulèvent contre une autorité, « Rebel Rebel » de David Bowie).

- « La Toto présence » dans un salon ?  - Faire de la dédicace (tradition des salons du livre …).  L’objet, le livre, le disque dédicacé prend tout de suite de la valeur. La question de la valeur et de la fragilité artistique, c’est ici de « peindre » doucement une dédicace in situ sur une biscotte (pour la transformer en œuvre d ‘art ?) et de la  glisser ensuite dans le fanzine => augmentation de la valeur ?  Biscotte  =  objet fragile par excellence ! .

- Toto qu’est-ce ?   -La présentation et la description de la peinture de toto en référence avec les « imagines agentes » (images actives) héritées de l’antiquité : « Personnage humain avec un caractère étonnant ou inhabituel pour frapper la mémoire » =>  « 0+0 »

- Toto-emblème artistique possible ?  Attribution à chaque lecteur d’une médaille totofanclub (référence à l’emblème, au signe distinctif, merchandising => Ici c’est le couvercle d’une boîte de sardine => Marseille …).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Toto-association avec le lecteur. -Protocole d’installation artistique qui fait participer le lecteur et  l’invite à  « entrer dans « l’œuvre » :  prise en photo polaroïd ( portrait du lecteur avec sa médaille). Le portrait développé est ensuite glissé dans le fanzine (Portrait peut-être aussi sur les réaux sociaux Instagram, FB … Relations/échanges fanzine/réseaux sociaux …)

- Toto-créativité explicite du lecteur : « dessin/peinture » qu’il réalise de son Toto à lui !
Et qu’il glisse dans le fanzine (auto édition, autobiographie, autoportrait ? (mise à jour d’une proximité immédiate avec toto …, discussions, échanges, complicités, appropriations …).

- Toto-poster « supplément illustré »
Cadeau pour les lecteurs d’une œuvre originale (gravure, dessin, photographie, poème …) de la part d’un ami artiste, en signe de complicité avec le fan-club. Ici composition/montage photo  d’un jeune photographe/cinéaste marseillais : Manuel Benchetrit.

- Totofanclub qu’est-ce ?  
Tentative d’un texte de présentation d’un type de fan-club peut-être un peu différent, avec l’apparition d’interventions très occasionnelles et ponctuelles de quelques membres de ce fanclub (seulement de quelques membres, vis à vis de l’ensemble du fanclub …) , comme une mini-équipe (crew) en soutient créatif (les collages street art, collections d’objets, propositions de toto slogans …).

- Toto plagiat ?
- Tout le monde dessine toto. Même et surtout quand il danse le syrtaki …( ?)

TOTO QUI BOUCHE LE PORT
-La  médaille en métal doré du toto fan club en quatrième de couverture (souvenir de ma médaille de Thierry La Fronde).  Déjà le spectateur choisit sa médaille parmi les 100 médailles uniques, originales et numérotées  proposées (souvenir de la collection de Mama W.de Spoerri, j’ai le numéro 41 ! dpt du Loir et Cher => Blois ). Mais attention, les médailles fabriquées d’habitude avec des couvercles de boîte de thon, seront ce jour-là fabriquées avec des couvercles de boîte de sardines (l’occurrence ici de Marseille et de sa sardine …)




Voilà donc le découpage de ce numéro spécial. Avec encore beaucoup d’autres futures aventures je l’espère. La suite dans un prochain numéro ?
= = = = =